Appel à contribution pour le numéro d'hiver


C'est à travers les mots, entre les mots, qu'on voit et qu'on entend.

Gilles Deleuze

La revue Aujourd’hui&Maintenant vous invite à réfléchir pour son prochain numéro autour de la démocratie, de son principe et de ses expressions.

L’année 2016 a été marquée par des votes aux résultats qui ont retenti beaucoup plus loin que les frontières nationales dans lesquelles ils ont eu lieu, pour des raisons que l’on comprend bien ; il en va ainsi par exemple de l’élection présidentielle américaine et du résultat du référendum britannique sur l’Union Européenne.

L’année 2017 est en France une année d’élections. Or, ces expériences alertent à la fois sur les conditions de mise en œuvre du principe démocratique (opportunité du référendum, mode de scrutin, etc.), sur les conditions du déroulement des scrutins (impact des sondages, indépendance et rôle des médias, etc.), et sur les conditions de réception des résultats des votes (utilisation et place des sondages avant les élections, contestations de l’issue des élections, etc.).

« le peuple a-t-il toujours raison ? »

Dans ce contexte, la question de la force du principe démocratique semble devoir être posée, ou plutôt re-posée sur le mode suivant : « le peuple a-t-il toujours raison ? ».

C’est-à-dire, dans quelle mesure est-ce que la décision de la majorité s’impose à la minorité ? Ou plutôt dans quelle mesure la décision de la minorité s’impose-t-elle à une majorité silencieuse ? Lorsque les élections portent sur des thèmes qui sont volontairement clivant, que devient l’unité d’un peuple ? Sur quoi repose-t-elle ? Est-ce qu’il est possible de penser une conciliation démocratique des intérêts particuliers ?

Quel est le rôle actuel des partis politiques dans la vie démocratique ? Les modifications visibles du paysage politique sont-elles des manifestations de changements profonds ou ne sont-elles que superficielles et artificielles ? Pouvons-nous imaginer de nouveaux rapports, institutionnels ou non, entre les représentés et les représentants, et les non représentés et les représentants ?

Comment éviter que la démocratie soit détournée ? Comment la protéger et la mettre en œuvre conformément à la manière dont elle apparaît dans le champ théorique, liée à sa définition étymologique ? Et comment éviter les dérives démagogiques que nous pouvons observer aujourd’hui souvent ?

Dans le cadre de ce numéro, nous encourageons les réflexions et les clarifications liées à ces questions, dont la liste reste ouverte.

Modalités de soumission :

Les propositions de contribution sont à envoyer au plus tard le 13 février 2017 à l’adresse suivante : revue@presence-citoyenne.fr

Les propositions écrites en français, ou traduites en français, doivent contenir un titre, le nom de l’auteur, l’email. Vous pouvez choisir la forme que vous souhaitez (article, poème, dessin, photographie). Pour les contributions écrites il n’y a pas de limites de pages, ni minimale ni maximale.

Si vous voulez avoir plus d’informations en vue de la construction de votre contribution, nous vous invitons à consulter la charte éditoriale.

Si vous avez des questions, vous pouvez nous contacter directement à l’adresse mail : revue@presence-citoyenne.fr

La publication est prévue pour mars 2017.